Assistance Diag : le gage de rapidité, de productivité… et de confiance-client

Pascal Laumond dirige le Garage AD du même nom à Lanteuil (19). Membre de la Commission AD Mécanique, il est aussi et surtout le plus gros consommateur d’Assistance Diag parmi les référents du secteur d’Eddie Larmonier. L’homme qui a tout compris de l’intérêt de ce service dans son entreprise, c’est son mécanicien Laurent Ladouchet. Démonstration de l’efficacité d’Assistance Diag par l’exemple…

24 ans qu’il est dans le métier, et comme tout réparateur qui se respecte, Laurent Ladouchet, mécanicien au sein du Garage AD Expert Pascal Laumond, aime identifier par lui-même l’origine d’une panne ou interpréter un code défaut.

 

Un parc trop différencié pour tout traiter seul

Pourtant, depuis une dizaine d’années, les versions, les modèles et les générations de véhicules se développent à l’infini et par conséquent les cas de diagnostics difficiles ou de pannes complexes se multiplient.

Résultat : beaucoup de temps perdu à tenter de trouver la solution par soi-même, malgré la performance croissante des outils de diagnostics. Et à la clé, des heures de recherche impossibles à facturer au client. Des heures perdues qu’il n’a pas pu non plus consacrer à d’autres clients et à d’autres opérations. Une perte de productivité précieuse, avec souvent deux inconvénients supplémentaires : l’agacement d’avoir échoué après tant efforts et surtout, le besoin récurrent de s’adresser au concessionnaire pour sortir de l’ornière…

 

Au diable l’orgueil mal placé !

Laurent Ladouchet n’a pas été le dernier à saisir l’opportunité de l’Assistance Diag. Une Assistance a fortiori gratuite et illimitée, depuis qu’elle a été incluse d’office dans la cotisation Réseau. Il a donc depuis longtemps envoyé au diable l’orgueil mal placé de vouloir trouver seul, coûte que coûte. Et encore plus depuis que le ticketing permet de lancer une demande via Autossimo pendant qu’il peut s’occuper d’un autre véhicule.

«C’est simple : une fois que j’estime avoir fait le tour du problème sans en avoir trouvé la solution, j’appelle l’Assistance Diag», explique-t-il. Soit après une demi-heure, une heure maximum. 8 fois sur 10, estime-t-il, c’est un appel gagnant.

 

98,71% de cas résolus par Assistance Diag

Il faut parfois plus de temps et plus d’attente pour des cas complexes, «jusqu’à une dizaine d’échanges avec Assistance Diag dans des cas de soucis de calculateur par exemple», se souvient-il. Mais au moins a-t-il la satisfaction de savoir que le « technicien virtuel » de l’Assistance Diag fait le travail de recherche pour lui, pendant qu’il peut se consacrer à d’autres tâches…

Au final, entre les cas déjà connus et totalement maîtrisés par Assistance Diag et ceux, plus tordus, qui demande un peu plus de temps, le service en résout la bagatelle de 98,71% ! Et cela, sur la base significative de 19 048 cas recensés en 2018.

Acquérir le bon réflexe ! Assistance Diag = Préférence Clients !

Pourquoi ne pas systématiser un réflexe Assistance Diag aussi gratuit qu’efficace ?
D’autant qu’Assistance Diag est l’une des armes absolues pour s’inscrire dans la « Préférence Clients 2022 » de notre programme. Car c’est lui qui est le mieux armé pour vous aider à résoudre les cas complexes, notamment sur les véhicules récents, de clients ou de flottes.

Des centaines de milliers de cas en mémoire, des informations techniques par millions et une centaine de techniciens prêts à résoudre les cas encore inconnus. Assistance Diag est donc aux avant-postes des nouveaux « pièges techniques » qui naissent avec tout nouveau véhicule ou toute nouvelle version.

La solution est bel et bien chez vous, parfois même pour résoudre des galères électroniques que le client traîne depuis des semaines ou des mois.

Prouver cela, c’est aussi prouver qu’AD, c’est sûr, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*