News AD

 

La bonne idée pour l'entretien de votre auto



AD Carrosserie offre sa notoriété aux agents de marque

CarrosserieLes potentiels à exploiter
Envoyer a un ami
15 / 07 / 2015
Le réseau AD Carrosserie travaille fort à la prospection d’agents de marques, afin de leur faire intégrer le premier réseau de Carrosserie multimarque pour leur activité de réparation-collision. Dans le Midi, le RACR Tony Zapata a joué un rôle important dans le recrutement des Établissements Laborie, Agent Peugeot et Citroën à Uzès, et de la Carrosserie Orangeoise, agent Renault à Orange.


Tony Zapata, RACR Sud-Ouest

 

Une enseigne constructeur est-elle un sésame ? Pas le moins du monde. Et encore moins dans l’activité carrosserie. En effet, les agents de marque (RA2) sont de plus en plus nombreux à vouloir différencier leur activité de mécanique, restée sous le panneau de leur constructeur de cœur, de leur activité carrosserie, qu’ils cherchent de plus en plus à placer sous l’égide d’une enseigne indépendante. Naturellement, Autodistribution est à leur écoute et propose régulièrement aux agents de marques  de rejoindre le réseau AD Carrosserie.

 

«Le phénomène n’est pas récent mais s’accélère depuis quelques années, souligne Tony Zapata, Responsable d’activité carrosserie régional (RACR) pour le sud-est et le Languedoc-Roussillon. Nous n’hésitons plus à prospecter des RA2 : ils sont très à l’écoute et ont, de plus, déjà l’esprit réseau, de par leur appartenance à un réseau de marque.» Et le RACR d’ajouter : «ce sont même, généralement, d’excellents adhérents qui utilisent l’ensemble des outils que nous mettons à leur disposition».

 

AD reconnu du grand public

Les deux agents fraîchement recrutés par le réseau dans le Gard et dans le Vaucluse sont, respectivement les Etablissements Laborie, à Uzès, (RA2 Peugeot et Citroën) et la Carrosserie Orangeoise, à Orange (RA2 Renault). Ils ont mis en place un accueil dédié à leur activité AD Carrosserie et une signalétique séparée du logo de leur constructeur. Leur motivation à rejoindre le réseau AD pour leur activité de réparation-collision ? Un même désir commun : diversifier leur clientèle et afficher l’image de carrossiers multimarques. «Certains constructeurs développent parfois leurs propres réseaux de carrosserie, à l’image d’Ixell pour Renault ; mais ils sont peu connus du grand public ou des apporteurs d’affaires », explique Tony Zapata.

 

Un problème que ne connaît pas l’enseigne AD : elle est connue et reconnue, visuellement et auditivement par les automobilistes et respectée par les apporteurs d’affaires. L’arborer au-dessus de son atelier est un atout de poids pour qui veut séduire des clients en quête d’un professionnel sérieux et reconnu. AD dégage indubitablement l’image qui manque à de tels professionnels pour développer comme il se doit leur activité carrosserie. Ainsi, AD s’est-il rapproché, avec l’aide de son distributeur local, de ces deux établissements pour leur faire intégrer ses rangs, dans une démarche de prospection pure.

 

Des démarches longues et intenses

«Il nous a tout de même fallu présenter et “vendre” le réseau, précise Tony Zapata. Les démarches ont été longues car ces professionnels demandent et attendent beaucoup de leurs partenaires : ils ont besoin de prendre confiance avant un quelconque engagement. En revanche, lorsque leur décision est prise, ils mettent tout en œuvre pour suivre à la lettre les recommandations d’AD.» Et la bonne manière de faire tourner une carrosserie multimarque, le réseau AD la connaît bien. Les outils pour bien faire sont d’ailleurs nombreux : suivi de l’activité et de la production, supports de communication et promotionnels, solutions d’accompagnement dans la maîtrise et l’optimisation des charges entreprises, accords-cadres avec des partenaires apporteurs d’affaires, ce dont ils bénéficient moins souvent en tant qu’agents de marques…

 

«Ils possèdent, par exemple, des accords avec des loueurs de longue durée en mécanique mais pas en carrosserie, souligne Tony Zapata. Or, le réseau AD possède déjà la plupart de ces accords et ils peuvent ainsi conserver en réparation des véhicules qu’ils n’avaient pas pu garder jusqu’alors.» Bien sûr, les Etablissements Laborie et la Carrosserie Orangeoise n’étaient non plus démunis en la matière. A en croire le RACR, les deux entreprises possédaient déjà une véritable activité carrosserie –«sans quoi ils n’auraient pu répondre au cahier des charges AD Carrosserie»– et des conventions commerciales avec les principaux groupes d’assurance comme Covea ou Sferen.



1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

S'inscrire à la newsletter

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

DERNIÈRE MINUTE
Vague d’automne en pubs TV : le spot AD sur les écrans jusqu’au 19 novembre !

Depuis le 22 octobre et jusqu’au 19 novembre, le spot télé du réseau AD inonde les écrans. M6, BFM, RMC, W9, 6Ster, NRJ12... Ces chaînes vont ainsi se...

Lire la suite